Messages les plus consultés

mercredi 19 décembre 2012

Tu es resté dans le silence





J'en grimpant au mur,
Tu en nageant dans d'autre vie, et moi en ramant par la mienne
Tu dans la mer, je dans le désert
la vie nous est passée

 
Tu es resté dans le silence et dans le temps d'autres années
Dans les pluies, dans les orages,
Dans les rayons qu'ils ont tués
Mes oeillets d'après-midi
                Pour être rouges
                Pour être les miens

 
La sirène d'un train croise toute ma tristesse
Il croise un naufrage de fleurs, croise un phare
dans l'orage
Il parle les voix que je ne comprends pas
Il parle les souvenirs que je perds

 
Tourne le nôtre à être le nôtre ?
Tourne la vie à être vie ?
L'absurde a des motifs
Les nuits ils ne sont pas d'alors

 
Et ce fou mot qui se transforme en vers
Qui écrit et qu'il enchaîne
les souvenirs qui ont été roses, et un janvier et l'amour,
et un été, le plus sincère

 
Et cela chante que j'ai
et sentir cela que je mène,
qui demande à la mémoire,
à la pluie, à la tempête

 
Amour
Où es-tu parti ?
Dans quel port nous faisons-nous ?
 nous nous sommes perdus ?


Edmée Cobo Giancáspero

1 commentaire: